La "Art Paris Art Fair" 2018 au Grand Palais

Peintures d'aujourd'hui et d'hier

Publié par arman - mardi 10 avril 2018, 20:14 | Voir les avis

Plus de 140 galeries françaises et internationales exposaient leurs artistes sous la bannière de la "Art Paris Art Fair" et sous la grande verrière du Grand Palais, du 5 au 8 avril.

Loin de proposer un spectacle d'installations absconses, l'événement 2018 est surtout marqué par la Peinture moderne et Contemporaine représentée par de nombreux artistes très talentueux.

La "Art Paris Art Fair 2018" n'a pas délaissé non plus la peinture figurative dite "dans la tradition". Des peintres moins connus mis en avant par les galeries ont même été de véritables révélations.

Dans la tradition

La Galerie Patrice Trigano nous a offert la surprise d'un fond comprenant des petites oeuvres tardives d'André Derain qui auraient pu réévaluer fortement cette période du peintre fauve à l'exposition qui lui a été consacrée l'an dernier.

<
>

Ce portrait d'un enfant aux yeux bleux et aux lèvres vermillon est une effigie vivante : le visage peint en médaillon semble tourner sur lui-même comme un croissant de lune. Les Deux hangars semblent s'évaporer dans l'air tandis que l'Automne tempête sur le village de Donnemarie (Vue de Donnemarie-en-Montois - 1943).

Un autre peintre quasi-contemporain et dans la tradition fit forte impression, le lyonnais Jacques Truphémus (1922-2017). Présenté en exclusivité par la galerie Claude Bernard, tout en s'inspirant du style nabi il calme les outrances d'un Bonnard, nimbant ses intérieurs d'un halo de douceurs floues et colorées.

<
>

Jacques Truphémus arrive à vivifier les couleurs d'une nature morte (elles percent au centre de la toile, là où le flou se dissipe mystérieusement) et d'un vieux salon.

A suivre

Peinture colorée et abstraite

Clément, Nikolic...

 

Peinture asiatique

la galerie Sabine Vazieux.

Pas d'avis pour l'instant.
Publier un commentaire :