Une Rétrospective "David Hockney" à Beaubourg jusqu'au 23 Octobre

Le Grand Peintre Anglais

Publié par arman - samedi 7 octobre 2017, 14:35 | Voir les avis

contemporain

L'octogénaire anglais David Hockney est sûrement le plus grand peintre figuratif aujourd'hui. Le Centre Pompidou lui consacre justement une rétrospective complète en hommage à ses quatre-vingt printemps. Nous avons pu y découvrir la série des "Piscine", qui font partie à présent des grands chefs d'oeuvre de la Peinture de tous temps. 

Intéressons-nous d'abord à d'autres oeuvres tout aussi admirables comme celle-ci-dessus à l'édifiante terrasse bleue, dont les pots de fleurs rouges posés sur la rambarde saillante, aiguise et attire notre regard sur l'extérieur. C'est à la fois un mirador et une chambre photographique, captant l'image d'un jardin pastel avec piscine, d'un luna park vert aux arbres tournoyants. 

Le parc des sources, Vichy - 1970 - Collection particulière

Still life on a glass table - 1972 - Collection particulière

<
>

Dans cette vue d'un parc à Vichy peinte à taille réelle, la perspective emporte notre regard loin au fond. Elle pousse également le spectateur à monter sur cette scène en trompe-l'oeil et à s'asseoir à côté des deux badauds qui de dos admirent le même point de vue.

Les objets posés sur cette table basse, comme les feuilles et les corolles du bouquet de fleurs, laissent apparaître leurs petits volumes par un subtil dégradé des couleurs. Il crée à son tour une diaphane et tout aussi subtile impression de lumière venant de la gauche. Hockney attire notre attention sur ses minutieux objets d'un réalisme enchanteur car il peut d'autant mieux plonger notre regard dans le rose enveloppant du mur intérieur.

Les piscines

Si l'exposition veut éviter de réduire son oeuvre aux toiles appartenant à cette série, il faut cependant souligner que personne n'a peint aussi bien qu'Hockney des scènes situées au bord d'une piscine. Ces tableaux s'avèrent être des chefs d'oeuvre par l'ampleur et la clarté de l'espace qui les habite, un espace qui s'associe de plus à leurs personnages et à la psychologie qui les occupent. 

Portrait of an artist (pool with two figures) - 1972 - Collection particulière

A Bigger Splash - 1967 - Londres, Tate Gallery

Sunbather - 1966 - Cologne, Ludwig Museum

<
>

Dans Portrait of an artist (pool with two figures), la surface de l'eau semble s'être solidifiée en glace : les fissures et la séparation entre le baigneur et son visiteur se cristallisent avec l'ampleur de la perspective et de la vue en face de cette terrasse. L'un s'apprête à partir tandis que l'autre reste figé sous l'eau dans son mutisme.

Dans un lieu solitaire (A Bigger Splash) où la chaleur et le soleil semblaient étouffer tout mouvement dans un silence caniculaire, un plongeon comme une déflagration subite vient interrompre l'unité urbaine et rectiligne avec le bassin.

Dans Sunbather, Un homme allongé et nu lézarde au bord d'une autre piscine. Les lignes d'eau font de vives sinusoïdes et suivent comme celles d'un détecteur de mensonge les vagues de son état nerveux et psychologique. L'homme au corps pourtant au repos pense trop car son esprit qui bouillonne ne l'est manifestement pas. 

Bien d'autres tableaux formidables jalonnent l'exposition de Beaubourg, depuis ses oeuvres de jeunesse jusqu'aux portraits en duo, en passant par ses toiles semi-abstraites. Nous n'avons cependant pas été convaincus par ses choix de couleurs sur la plupart des paysages à la fin, exception faite pour ceux du Grand Canyon. Il n'en est pas moins vrai que cette exposition sur l'un des plus grands artistes de notre temps est un must.

Pas d'avis pour l'instant.
Publier un commentaire :